Canada Elections

Québec 1er, Canada 2e; Fête du Bloq Québécois de Blanchet

Reading Time: 2 minutes

Comment le chef du Parti Bloq Québécois Yves-François Blanchet souhaite prioriser le Québec plutôt que le grand pays nuit au Canada.

Il n’y aura jamais de premier ministre Bloq Québécois au Canada. Si vous vouliez être le chef du Canada, les citoyens doivent voter pour l’un des représentants de votre parti appelé « députés » ou « députés ». des provinces et territoires du Canada. Le Bloq Québécois ne le fait pas. Tous les candidats du Bloq Québécois vivent et font campagne uniquement au Québec.

Le nombre de députés qu’une province ou un territoire obtient dépend de sa population. Bien que la population du Québec soit élevée, elle n’est pas égale à celle de toutes les autres provinces et territoires. Pourtant, sans aucune chance de gagner au niveau fédéral, la question « Pourquoi ce parti existe ? » est demandé. La raison est intrinsèquement conflictuelle.

Le Bloq Québécois a été créé pour donner un débouché aux idéologies séparatistes détenues par plusieurs au Québec. L’opinion publique sur le séparatisme a changé, Blanchet lui-même disant que « la souveraineté ne peut pas résoudre les problèmes du Québec ». Malgré cela, la priorisation du Québec dans tous les domaines existe au sein de ce parti. Non seulement cela rend difficile une gouvernance cohérente du Canada, mais cela divise le vote.

Malgré l’impossibilité pour Blanchet d’être premier ministre, le Québec a toujours une énorme influence sur les élections. L’existence du Bloq augmente la probabilité d’un gouvernement minoritaire. De plus, un gouvernement minoritaire augmente la probabilité d’un gouvernement PC. Alors qu’est-ce que cela signifie pour le Québec?

Un gouvernement PC minoritaire n’accordera pas la même attention aux besoins du Québec qu’à ceux de l’Alberta ou de l’Ontario. Le transfert de six milliards de dollars promis par le gouvernement libéral pour des services de garde abordables sera supprimé et « remplacé par un crédit d’impôt ». Dit O’Toole

Le Québec a sans doute le programme de garde d’enfants le plus rentable du Canada au pays, et une chance de l’améliorer ne peut que profiter à tous les Québécois. Dans le deuxième débat français d’hier soir, la première mentalité québécoise d’Yves-François Blanchet place la province à la croisée des chemins avec le reste du pays. Il demande une rançon du roi au gouvernement fédéral mais ne veut pas qu’il intervienne dans les affaires du Québec.

Blanchet acts as though Quebec is an independent country operating within Canada, he is the Prime Minister and the federal government is his personal ATM. Blanchet’s identity politics is dangerous for Canada and is the reason why many of the provinces across the country do not always have the most favourable opinion of Quebec.

To be clear, it does not mean the rest of Canada hates Québécois, they just really dislike the identity politics of the Bloq Québécois’ Quebec first and Canada second. During the second french national debate, Blanchet’s Quebec first attitude was on full display, which made the Bloq Québécois party look petty.

The Prime Minister of Canada is from Quebec, which means they will always be a priority. This begs the question, “why does Québécois continue to vote for a person who could never be Prime Minister?

Encore une bonne lecture